Retour sur une saison 2016-2017

A l’occasion de la fin de la coupure estivale, retour sur les faits marquants de la saison écoulée (2016-2017) – riche en événements autour du monde de la BD – avant d’aborder avec impatience la rentrée.

Septembre 2016

Pour fêter la rentrée 2016, Arte diffuse fin Août un très beau documentaire intitulé « Hugo Pratt, trait pour trait » dédié au célèbre scénariste et dessinateur italo-argentin. Est notamment abordé dans ce film la jeunesse africaine de l’auteur qui grandit dans l’ombre d’un père fasciste qui l’emmènera très jeune dans une Éthiopie occupée par les forces mussoliniennes. L’adolescent en retirera une fascination pour les grands espaces africains et pour les soldats en uniforme.

Aux Etats-Unis, se tient à New-York la première édition du festival French Comics Framed Festival qui a pour vocation de faire découvrir la bande dessinée française par le biais de ces romans graphiques. Une première manifestation qui se tient en marge du New-York Comic Con, événement majeur des festivals US.

 

Enfin, à la fin du mois, Casterman et Moulinsart SA annonce la sortie d’une version colorisée de Tintin au Pays des Soviets, unique album qui était resté en version Noir et Blanc. L’album sera publié en novembre 2016.

Octobre 2016

Au début du mois d’octobre 2016 s’ouvre au Grand Palais la rétrospective dédiée à Hergé, une très belle exposition qui se concentre sur le parcours et sur la personnalité de l’auteur davantage que sur son personnage fétiche.

Dans le même temps, le festival Quai des Bulles tient son édition annuelle à Saint-Malo avec de superbes expositions (Mickey vu par…, la fille maudite du capitaine pirate, Luciano Bottaro) et un plateau toujours aussi relevé (Bonin, Quintanilla, Beaudouin, Fabcaro…) en attendant Sean Gordon Murphy pour 2017.

L’été diabolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen reçevra le prix des lecteurs Ouest-France tandis que le grand prix de l’affiche est attribué à Michel Plessix. Le prix révélation honore quant à lui le superbe album Stupor Mundi de Nejib.

Toujours en octobre, les éditions du Lombard fêtent leurs 70 ans et organisent pour l’occasion une grande tournée de dédicaces dans toute la France. Cet anniversaire coïncide avec l’anniversaire de la naissance du Journal de Tintin. A cette occasion la revue Paris-Match édite un hors-série consacré à l’épopée de cette célèbre revue.

Novembre 2016

En marge du festival de BD Boom de Blois, le grand prix ACBD 2017 est attribué à l’album Les voyages d’Ulysse d’Emmanuel Lepage. Ce même mois, France 4 diffuse les premiers épisodes de l’adaptation en dessin animé de la série Last Man de Bastien Vives.

A la fin du mois, le 24ème  tome des aventures de Blake et Mortimer, Le testament de William S. est publié, avec au scénario Yves Sente et au dessin André Juillard. Avec plus de 280 000 exemplaires vendus, cette bande dessinée se classera au premier rang des meilleures ventes de l’année 2016 devant le dernier Lucky Luke, La Terre Promise (275 000 exemplaires) par Jul et Achdé et le troisième tome des aventures de l’Arabe du Futur par  Riad Sattouf (175 000 exemplaires).

La fin du mois marque enfin le grand retour de Régis Loisel au dessin dans une adaptation libre des aventures de Mickey : Café Zombo qui restera l’une des belles surprises de l’année.

Décembre 2016

Tandis que le mois de décembre 2016 s’ouvre sur la triste nouvelle du décès de Gotlib, le génial auteur de Rubrique-A-Brac, la FNAC présente ses finalistes du prix FNAC BD de l’année 2016, sélection au sein de laquelle on retrouve notamment des titres phares comme l’adaptation du Lucky Luke par Matthieu Bonhomme ou le superbe Shangri-La de Matthieu Bablet. La récompense échouera à L’été diabolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, récoltant ainsi son second prix de l’année. La fin du mois est traditionnellement marquée par la publication du rapport Ratier par  l’ACBD (17ème édition) intitulé « 2016 : l’année de la stabilisation ».

Janvier 2017

L’année 2017 s’ouvre sur le 70ème anniversaire de la création du personnage de Buck Dany, apparu le 2 janvier 1947, dans le n°455 de l’hebdomadaire Spirou.

Le 15 janvier, la revue Beaux-Arts édite un hors-série consacré à la bande dessinée de science-fiction et plus particulièrement aux secrets de création de dix séries, parmi les plus fameuses d’entre elles.

Traditionnellement le mois de janvier se conclut en apothéose par le FIBD qui se tient le dernier week-end du mois de janvier à Angoulême.Tandis que le Grand Prix échoie à Cosey (finaliste avec Manu Larcenet et Chris Ware), le fauve d’or récompense un duo d’auteurs peu connus: d’Eric Lambé et Philippe de Pierpont pour Paysage après la bataille. Malgré une affluence en légère baisse (6 à 10%), le festival se clôt sur une note plus apaisée que l’année précédente puisque aucune polémique ne vient ternir le déroulement de la manifestation, un an après la controverse sur la place des dessinatrices dans les sélections et la difficile soirée de clôture.

Enfin, après une année de sélections mensuelles, notre équipe de Rosebul publie son premier palmarès annuel. Nos vainqueurs: Shangri-La de Matthieu Bablet et Les Voyages d’Ulysse d’Emmanuel Lepage. Mention spéciale également pour L’homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme.

 

 

 

 

 

Février 2017

Tandis que fin janvier 2017 le magazine italien Fumetto publie son centième numéro – à raison de 4 numéros par an depuis un quart de siècle – la revue mensuelle CaseMate atteint à son tour ce chiffre anniversaire avec une couverture dédiée à la version colorisée de Tintin au pays des Soviets.

Le mois de février est aussi marqué par le décès de Jiro Tanigushi, auteur japonais qui à la fin des années 90 fit découvrir au public français un autre aspect du manga par le biais de ses albums tout en pudeur et en délicatesse. L’auteur culte de Quartier lointain s’en est allé.

Mars 2017

Preuve de l’engouement des collectionneurs pour le 9ème art, la saison 2016-2017 aura été ponctuée de nombreuses ventes aux enchères dédiées à la bande dessinée. Dès le mois de novembre la maison Christie’s avait organisé, avec le concours de la galerie Daniel Maghen, une vente avec en vedette des planches originales de Gibrat.

Au total ce sont plus de deux cent dix pièces superbes qui totalisent plus de trois millions d’euros de chiffre de vente. Dans la foulée Artcurial, la maison française organise à son tour une vente dont les résultats dépasseront plus de 4,5 millions d’euros, les enchères s’envolant notamment pour des œuvres majeures d’Hergé.

Une planche originale provenant de l’album On a marché sur la lune atteignant 1,5 millions d’euros. Signe de l’effervescence actuelle, les principales maisons du marché organisent aujourd’hui entre deux et trois ventes par an.

Avril 2017

Début avril, le musée d’art moderne de Tokyo met en ligne 64 courts métrages pour fêter le centenaire de la création des animés japonais. Précipitez-vous pour découvrir ces morceaux d’anthologie qui resteront accessibles toute l’année 2017. Tandis que l’adaptation cinématographique du Valerian de Luc Besson occupe les gazettes depuis plusieurs mois, les éditions Dargaud dévoilent la liste des événements qui vont marquer cette année de l’anniversaire de la création de la série. Outre la publication d’un remarquable hors-série de la revue Pilote en juin 2017, notons l’annonce d’un nouvel album des aventures du duo scénarisé par Wilfrid Lupano et Matthieu Lauffray pour la rentrée 2017.

Énorme coup de cœur en ce mois d’avril pour la publication, sur le site Du9.org, d’une remarquable série d’entretiens avec Emmanuel Guilbert autour de sa relation avec Alan Cope. A lire sans modération (Ecouter Alan, dessiner Alan, Partager Alan).

 

 

Mai 2017

Tandis que le mois de mai débute par l’annonce du décès de Jidehem (grand collaborateur de Franquin) auquel on doit notamment une grande contribution sur Lagaffe (Jidehem, de son vrai nom Jean de Mesmaeker donnera son nom au personnage de l’industriel au contrat dans les aventures de Gaston), la bonne nouvelle vient de la presse spécialisée avec l’annonce du retour en kiosque des Cahiers de la bande dessinée à compter du mois de septembre 2017.

Dans la même veine, annonce de l’organisation à partir du mois d’octobre 2017 d’une exposition au musée d’Art et d’Histoire du Judaisme dédiée à René Goscinny, co-créateur d’Astérix et du Petit Nicolas.

Vivement la rentrée.

Laisser un commentaire