Sélection Rosebul – Mars 2017

Pour le second mois consécutif, deux albums ont recueilli un large nombre de votes à l’occasion de notre sélection mensuelle: La Terre des Fils de Gipi chez Futuropolis et le premier tome de la nouvelle série de Fabien Nury et Sylvain Vallée : Katanga chez Dargaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Terre des fils

Dans un futur incertain, un homme élève seul ses deux fils sur les rives d’un lac aux eaux empoisonnées. Dans cet univers hostile où survivent quelques êtres humains isolés, les notions d’entraide et de solidarité ont presque disparu. Seuls comptent la capacité à chasser un maigre gibier et l’art de la survie. C’est dans cette perspective que le père a éduqué ses garçons, privilégiant l’absence d’empathie et un minimum de communication. Dès lors, ces enfants sont autonomes et suffisamment endurcis pour survivre, mais ils possèdent un vocabulaire limité et sont totalement illettrés. Alors, lorsque le soir leur père s’enferme dans sa chambre pour écrire sur un antique cahier, les garçons sont fascinés par cet acte et bientôt cet objet et les trésors qu’il doit recéler devient leur principale obsession.

Gipi dresse le portrait d’une humanité qui est revenue à des besoins primitifs: se nourrir, se protéger, se chauffer. L’auteur ne s’embarrasse d’explications sur les raisons de cette situation, laissant le lecteur à son imagination. Finalement, peu importe les causes, ce qui importe, c’est le présent et la situation à affronter. Avant tout, c’est l’histoire d’une quête, celle de deux enfants confrontés au mutisme de leur père. Celle de deux enfants avides de connaissance, de compréhension et d’amour tout simplement, pour qu’ils puissent enfin se construire à leur tour.

Trois ans après Vois comme ton ombre s’allonge, Gian Alfonso Pacinotti, dit Gipi, auteur majeur de la bande dessinée contemporaine, récompensé à Angoulême pour Notes pour une histoire de guerre (fauve d’or 2006) est de retour pour ce roman graphique dépouillé et intense, qui explore les ressorts de la nature humaine dans ce qu’elle a de plus fondamentale, la capacité à se construire dans le regard de l’autre. Un très bel ouvrage dont nous vous conseillons la lecture.

Katanga

Changement total de registre avec ce premier tome de la nouvelle série du duo Fabien Nury (scénario) / Sylvain Vallée (dessin).

Après le retentissant succès de leur précédente collaboration Il était une fois en France (six tomes, récompensé par le prix de la meilleure série à Angoulême en 2011), les deux auteurs nous reviennent avec un récit d’aventure se déroulant ces fois-ci dans la province du Katanga, au Congo Belge, au lendemain de l’indépendance, dans les années soixante. Au cœur de l’intrigue, le destin d’un domestique noir qui en mettant la main sur une cargaison de diamants, va devenir l’homme le plus riche du Congo, et le plus menacé aussi. Barbouzeries en tous genres, intrigues politiques et massacres gratuits tissent la toile de fond de cette nouvelle série, prévue en trois tomes, où le sordide le dispute parfois au cruel. Peinture romancée sans concession d’une Afrique, terrain de jeu des intérêts multiples. Un futur carton : à n’en pas douter, alors laissez-vous tenter.

Laisser un commentaire