Sélection Rosebul – Avril 2016

Pour le mois d’avril 2016, trois albums se sont particulièrement détachés à l’issue de nos votes. Puisqu’il ne fallait en retenir que deux, l’équipe de Rosebul a finalement opté pour L’homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics et Morgane de Simon Kansara (scénario) et Stéphane Fert (scénario et dessin) chez Delcourt. Pour compléter ce podium, nous avons également beaucoup aimé le premier tome de Tokyo Ghost : Eden Atomique de  Rick Remender (scénario) et Sean Murphy (scénario et dessin) chez Urban Indies.

Cover_Morgane_rosebul Cover_Lucky Luke_rosebul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planche_Lucky Luke_rosebulRiche idée qui fut celle des éditions Lucky Comics de confier à un panel de nouveaux auteurs le soin de se réapproprier le personnage de Lucky Luke à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la naissance du personnage.

Pour ce premier one-shoot, c’est Matthieu Bonhomme qui s’est frotté avec succès à ce challenge. Après une précédente incursion dans le western avec les deux tomes de Texas Cowboy, l’auteur nous offre une intrigue bien ficelée avec une mise en bouche accrocheuse : la mort de Lucky Luke dès la première page.

Evoluant dans un univers oppressant et presque rendue glauque par une humidité omniprésente, l’intrigue tourne autour d‘une histoire de diligence dévalisée et de fratrie tiraillée.

Un épisode très plaisant, évoluant dans un monde parallèle aux intrigues classiques tout en respectant les fondamentaux du personnage (loyauté, empathie).

L’équipe de Rosebul n’a pas boudé son plaisir et a retenu ce très bon one-shoot.

 

Morgane_RosebulComposante essentielle de la légende du roi Arthur, le personnage de Morgane est l’un des rares acteurs féminins d’envergure – avec Viviane – à tenir le haut du pavé dans l’œuvre des Chevaliers de la Table Ronde.

Présentée sous forme de récit en neuf épisodes, l’histoire s’ouvre sur la mort de Morgane, victime du fil de l’épée de son demi-frère Arthur. Ramenée à la vie par un Merlin plus machiavélique que bienveillant, Morgane ne cessera dès lors de chercher à se venger d’avoir été écartée d’un trône qui lui revenait de droit.

Tantôt tragique, tantôt comique, ce superbe one-shoot nous présente ces personnages qui font partie de l’imaginaire collectif sous un œil nouveau : un Merlin manipulateur, des chevaliers de la Table –Ronde falots, une Morgane intrigante et revancharde se croisent dans cette intrigue servit par un superbe graphisme.

 

Récit aux résonnances shakespeariennes, flamboyant, gothique par moment, un coup de cœur de notre équipe.

 

Laisser un commentaire